Covoiturage +, en route pour la solidarité

Covoiturage + est une association qui développe le covoiturage pendulaire (domicile-travail) en Ille-et-Vilaine. Rencontre avec Guylaine Davenet, Chargée de Communication et de Développement Projets Entreprises.

Les locaux de l’association Covoiturage + se trouvent près du mail François Mitterrand, au premier étage d’un bâtiment récent. J’ai rendez-vous avec la Chargée de Communication, qui travaillait pour une grosse entreprise et qui s’est reconvertie dans le développement durable. Nous traversons un open space lumineux, je croise quelques personnes de l’association. Elles organisent un peu plus tard un conseil d’administration dans le petit carré de verdure au pied de l’immeuble. L’ambiance est sympathique.

« Nous devons avoir le réflexe de voyager tous ensemble. »

Tout d’abord, qu’est-ce que Covoiturage + ?

Créée en 2002, c’est une association bretonne qui encourage le covoiturage pendulaire (domicile-travail) en Ille-et-Vilaine. Elle emploie 4 salariés et fonctionne régulièrement avec des services civiques. « Cette association a vu le jour grâce à une discussion entre des copains. Ils se sont dit : beaucoup de personnes n’ont pas d’emploi parce qu’elles ne sont pas mobiles, comment peut-on remédier à ça ? ». L’association prône une économie sociale et solidaire, le site internet est gratuit pour tous les utilisateurs.

« L’objectif de l’association est d’accompagner les changements de comportement. L’occupation moyenne d’une voiture est actuellement de 1,4 personne, cela doit évoluer. »

Qu’est-ce que c’est «  éhop » ? Et « éhop » solidaires ?

Covoiturage + anime le réseau éhop. « C’est un ensemble de salariés qui covoiturent régulièrement et durablement pour partager les frais des trajets domicile-travail. » Il y a beaucoup de demandes de covoiturage d’actifs en Ille-et-Vilaine. Covoiturage + est soutenue financièrement par des entreprises et des ECPI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale). L’association met en place des conventions avec ces structures pour mutualiser les outils et les actions afin de développer la pratique du covoiturage.

« Covoiturage + est actuellement conventionnée avec 26 entreprises, ce qui représente environ 21 000 salariés, et 22 EPCI, environ 814 000 habitants. »

Ehop Solidaires, c’est du covoiturage ponctuel. « Ce réseau rassemble 400 conducteurs prêts à covoiturer des actifs en insertion pour l’accès à l’emploi et la formation. ». Par exemple, une personne sans voiture pourra faire appel à éhop Solidaires pour se rendre à un entretien d’embauche, ou à un chantier d’insertion. Ce service favorise le lien humain et la solidarité. 58 demandes ont été traitées depuis sa création et 41% s’entre elles ont pu aboutir.

Vous connaissez le nombre d’annonces publiées ? Ou d’utilisateurs ?

Il y a plus de 1000 nouveaux inscrits par an. C’est difficile d’avoir des chiffres sur le nombre d’annonces ou de covoiturages effectués, car le site n’est pas payant. Une fois que les personnes ont été mises en relation, beaucoup continuent à covoiturer régulièrement, sans passer par le site. éhop  fonctionne beaucoup en alternance de voiture. Pour éhop Solidaire il y un partage des frais. La durée moyenne d’un covoiturage est de 3 semaines.

éhop_autravail

Comment communiquez-vous ?

Tout d’abord, il y a 3 ou 4 ans, nous avons redéfini la communication de l’association. Covoiturage + a fait appel à l’Agence Durable (lire l’article sur l’Agence Durable ici) pour améliorer la communication sur éhop : le logo, le site internet, etc.

Pour encourager de nouveaux covoitureurs, nous communiquons régulièrement :

  • Sur les réseaux sociaux
  • A la télévision (France 3 Bretagne et TV Rennes)
  • Dans la presse (Ouest-France, Rennes Métropole magazine)
  • Dans les journaux internes des partenaires

Nous faisons aussi parvenir des « Kit communication » à nos partenaires. Ils peuvent ainsi diffuser des informations sur éhop à leurs employés et les encourager à faire du covoiturage. Des animations sont également organisées : des « café-covoit » où on offre le café aux salariés et on leurs parle du covoiturage. On fait du speed-meeting pour le covoiturage, on amène un camion galettes-saucisses et on organise des jeux, etc. On communique pour approfondir notre présence en Ille-et-Vilaine.

« On essaye de créer du lien inter-société. »

Comment vous la voyez Rennes, en 2030 ?

Dans l’idéal, plus personne ne serait seul dans sa voiture, que ce soit pour aller au travail, à des festivals, organiser ses loisirs, se déplacer dans les pôles centraux (centre commerciaux, centre-villes, commerces, etc.).

Si vous voulez vous renseigner sur le covoiturage en Ille-et-Vilaine, c’est par ici !

Et leur page facebook 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s